10. Nossob – 31.10.2014 – 10A

Bon, tout à une fin, nous allons continuer notre chemin vers Nossob, pour recharger tous nos appareils et découvrir d’autres horizons.

La Hyène brune est au point d’eau, elle se retire, des Oryx arrivent, toujours aussi belliqueux, elle reviendra quand ils auront laissé la place. Un lion est dans les parages, et remonte le long des bungalows, nous grimpons dans la tour, accompagné du gardien, il nous a entendu, nous observe… ils seraient deux… attention en retournant au chalet !

Hyène brune

Lion

Les 101 km du retour sont très agréables, de nouveau de magnifiques paysages. Et de nouveau des Steenboks, un Elanion blanc, une Outarde à miroir blanc, des Colious à dos blanc, si difficiles à prendre en photo.

panneau Elanion blanc

Coliou à dos blanc  Coliou à dos blanc

Deux bonnes heures de route, et il ne nous reste que quelques dunes à franchir avant de rejoindre la vallée de Nossob… mais pas n’importe quelles dunes !!! Elles sont tellement creusées… les six dernières, qu’elles sont presque impossible à franchir. Faut avoir le cœur bien accroché, l’estomac aussi, la tête solide, en tout cas le plafond de la voiture l’est. Je coince mes pieds sous le siège arrière devant moi pour éviter de ”décoller” trop fortement. Mon neveu qui a la chance d’être bien plus grand fait ce qu’il peut pour nous sortir de ces grosses ornières.

route des dunes  route des dunes

Nous rejoignons la vallée près de Lijersdraai où nous cherchons une fois de plus Safran et son petit, sans succès.

Nous retrouvons des troupeaux de Gnous et de Steenboks, puis un rassemblement de Secrétaires, ils arrivent tous l’un après l’autre comme des parachutistes !

Springbok Gnou

Serpentaire Serpentaire

Serpentaire Serpentaire

Qu’ils sont drôles !

Un Agama retient notre attention ainsi que des Tourterelles masquées, nettement moins agaçantes que leurs cousines ”maillées”.

Tourterelle masquée Tourterelle masquée

Agama

 

Nous rejoignons Nossob vers 15h. et nous emménageons dans le chalet 10A. Un Merle (Grive) litsipsirupa nous accueille.

Nous mangeons de bonne heure, nous voulons passer un peu de notre temps au hide, avant l’extinction des feux. Hélas pas grand-chose, mis à part quelques Chacals et un BEF qui passe au loin.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s