… et le rêve devint réalité

5ème période – 15 au 21 février 2017 Urikaruus – KTC – TR

Magnifique levé de soleil, des Oryx arrivent au point d’eau dans ces belles lumières. Ce matin je cherche les chatons, j’ai le temps je vais à Urikaruus, à un jet de pierre. Je n’ai pas grand-chose à déménager, je n’avais pris que l’essentiel

Et puis je vais retrouver Jacques, prendre ses photos pour les imprimer afin que sa famille puisse les admirer et essayer d’identifier les Cheetahs et autres Léopards. Hélas, je me rends compte à la maison qu’il m’a déjà donné toutes ces photos, l’année d’avant… donc rien à printer, rien à ID !!! prochaine fois.
Je fais un petit détour jusqu’au plateau des Alouettes et je retrouve des Courevites de Temminck qui cette fois participent à la séance photo. Haut dans un arbre perché un Elanion blanc, une Pie-grièche fiscale, un Fauconnet d’Afrique et une femelle Tourterelle masquée. Une Mangouste jaune fait une apparition près d’un terrier d’Ecureuils fouisseurs, puis une Lionne cachée dans les hautes herbes, à 1 mètre. Je reste un moment pour voir si elle veut se lever… mais j’apprend plus tard, bien plus tard qu’elle était accompagnée par des jeunes, qui je pense dormaient dans les herbes, impossible à voir, d’où la surveillance de la Lionne !!! Zut, je suis déçue, je devais être trop près… si j’avais pu imaginer 😦 Petit arrêt usuel à Kamqua picnic spot.
Peu avant la jonction pour Urikaruus, une agglunitation de voitures 😉 … je cherche, tout en haut, sur la colline, cachés entre des arbres et des buissons j’aperçois 2 Cheetahs, à peine visible. On me dit qu’il y a eu trois « meutres ». En haut ils sont en train de manger un des butins. Par contre je vois, en face, dans la vallée un autre Springbok, couché sans vie… Je décide de déposer mes affaires au camp et de revenir dans une heure ou deux pour la suite des événements Les Perlies sont toujours là, je range le peu d’affaires dont j’ai besoin pour une nuit, il est facile de retourner à la voiture, même de nuit, puisqu’elle est enfermée dans le petit jardin privé.
Je retourne sur les lieux du « crime » vers 15h30, juste au moment ou Hanri traverse le lit de la rivière, les jeunes ont déjà déplacé la carcasse… je suis un peu trop tard pour assister au dragage de la proie sous l’arbre. Ils ont déjà tous des ventres sur le point d’éclater et ils continuent de manger. La journée à été bonne. Un Gnou arrive, prend ses jambes à son coup, ensuite deux Autruches… qui effraient les Springboks en courant dans tous les sens avec fracas pour échapper aux prédateurs qui tranquillement mangent.
Puis vers 17h enfin ils ont fini de manger et décident d’aller boire au waterhole adjacent. Il n’y a pas beaucoup d’eau, ils sont obligés de boire dans les flaques, leurs pattes sont boueuses, pas beau à voir ! Ils retournent se coucher sous un grand arbre près du point d’eau, j’attends encore… et encore… mais il est temps de me décider de rentrer, je voulais inviter Jacques à manger, ce sera pour l’année prochaine, je n’ai plus le temps de rien faire avant la nuit que de préparer mon matériel et de m’occuper de son appareil de photos.Je lui ai laissé le « flat chicken » congelé que j’avais prévu qu’on mange ensemble, bien trop grand pour moi toute seule 🙂 Des Otocyons jouent à attraper les insectes qui volent autour de la lampe.
Et bien voilà une journée bien remplie, en seulement quelques kms.
Départ vers 9h pour 3 nuits à KTC No 1 « Honney Moon », ma tente préférée. J’ai le temps de prendre en photo un Drongo brillant qui joue à un Oxpecker à bec rouge. Ils ont creusé ce qui va être un nouveau water hole, plus près de l’unité No.1. Les Antilopes ne semblent nullement dérangées par les travaux.
Cette nuit un Léopard est passé, les Jackals ont donné l’alarme. Mon matériel était rentré, impossible de le laisser toute la nuit… il pourrait pleuvoir Des Lionnes sont couchées peu après le point d’eau d’Urikaruus/Urikaruus waterhole, un African yellow-billed Hornbill, le Gymnogène me fait un petit coucou, une Huppe et deux Tawny ainsi qu’un Elanion blanc. Un Faucon chiquera a attrapé son petit-déjeuner et le dévore, harassé par un Drongo. Ensuite à nouveau ce que je pense être une Buse des Steppes Arrivée au camp, tente No. 1, l’écureuil, plein de tiques, est en train de manger toutes les fleurs jaunes autour de ma terrasse, il à l’air d’adorer ! Un Starling prend un bain dans mon écuelle bienvenue.
Je prépare le braai de façon que les corbeaux ne viennent pas me piquer mon repas, d’ailleurs un n’est pas bien loin… il surveille aussi mes faits et gestes 😡
Cheetahs Day 😎
Quelle journée. Partie de bonne heure… rentrée tard… à la fermeture de la gate !
A environ 6 km au sud de KTC, côté ouest (à ma droite allant au Sud) un Cheetah est en train de manger sa chasse. Un Springbok je crois. C’est une femelle, que j’ai identifiée comme étant Cora (la fille de Corinne) Je reste 1h30 avec elle, elle a semblé être très intéressée par une Antilope passant de l’autre côté de la route, mais elle fini par se recoucher

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je la retrouverai peut être au retour.
A l’entrée de Dalkeith, des Irrisors moqueurs, un autre Faucon et deux Aigles ravisseurs
et près de Kamqua waterhole, encore Hanri et les petits, sous de grands arbres, cherchent –ils à manger ? et ils s’en retournent dans les dunes à l’est Un jeune Secrétaire des Serpents quémande de la nourriture et Mum lui donne. Joli tableau que je n’avais encore jamais vu. Il y a aussi des Girafes Au retour, je retrouve Cora, elle s’est déplacée… de l’autre côté de la route. Elle a tué un Springbok qui git à quelques mètres. Je suis sûre qu’elle est portante, tuer 2 Springboks dans la même journée… c’est un signe 😎 Un troupeau de Gnous, avec des jeunes passe à quelques mètres, elle s’aplatit et fait la morte, de peur que les adultes ne la chassent et qu’elle perde son butin. Mais les Gnous ne l’ont pas vue, tout va bien, ils continuent leur chemin 😎 Le kill semble être récent, l’estomac n’a pas encore gonflé. Je remarque qu’elle est blessée en haut de la cuisse droite, une ancienne blessure il me semble. Elle cherche à draguer sa proie à l’ombre pour la manger, mais chaque fois qu’une voiture passe s’arrête et repart… tout est à recommencer. Elle à l’air d’être très timide. Nous sommes restés 2 voitures jusqu’au dernier moment… plus de 2 heures d’attente.Elle aura certainement profité de son repas après notre départ. Aux dernières nouvelles, Cora a été vue fin août 2017 accompagnée d’un petit Fan-tas-ti-que 😉 Plus le temps de faire à manger avant la nuit = chips et savanna !!! caramba 😛

Et à nouveau Hanri et le gang sont prêts pour un kill. Mum est aux avants postes, les petits aplatis un peu en retrait. Des Antilopes arrivent des deux côtés.

J’attends… mais tout ne va pas si bien, ils se lèvent d’un seul coup, s’enfuient coté ouest, traversent la route et se réfugient sur un tout petit monticule. Ils restent là assis ! Je roule un peu plus au sud… à 500 m environ des Lions sont couchés, le regard tourné vers les Cheetahs ils ont dû les sentir et pensent qu’il vaut mieux ne pas rester dans les parages. Brave Mum qui prend à cœur l’éducation des ses ados. A nouveau plein de rapaces, Buse rounoir, Buse des steppes, Elanion blanc, Aigle fascié et plus… Deux chacals se réveillent en jouant, qui pourrait penser que se sont des prédateurs féroces, c’est si agréable de les voir jouerAujourd’hui je rentre de bonne heure, je dois laver mes cheveux avant de retourner à TR où mes amis de Upington viendront me rejoindre… derniers jours dans le parc… J’ai fait une promesse à Johan : trouver un Lion, pour lui, Sud Africain qui n’en a jamais vu 🙄 Ce sera chose faite dans quelques heures.Je quitte avec tristesse le camp de tentes, vers 8h30, je n’ai pas de temps à perdre, ce soir je reçois du monde, le chalet à TR sera bondé !
Des Springboks s’en donnent à cœur joie… un nouveau jour se lève, la nuit à été calme, personne ne manque à l’appel.Peu avant le 14ème un Brown Snake Eagle/Circaète brun fonce sur une proie, à quelques mètres de moi. La bagarre est rude et je finis par apercevoir un serpent qu’il tente vainement d’estourbir et surtout de cacher ! Enfin il peut le manger, cela semble être un Mole Snake

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Juste après Montrose, une nouvelle surprise m’attend, Hanri, encore elle, et ses « grands » petits. Les uns finissent de manger, les autres sont déjà au repos. Il y a encore des Milans d’Afrique/Yellow-billed Kite. Je ne peux pas rester le temps que je voudrais, « seulement » une bonne heure :/ Et à Batulama il y a des Lions. Un Martial Eagle me gratifie également de sa présence. Sur la colline aux Alouettes, je trouve un Traquet du Cap, petite merveille et avant de descendre, je laisse passer un groupe de Gnous, ils doivent venir de Houmoed et avancent dangereusement vers les Lions et les Guépards !!! Là encore, je ne peux pas rester trop longtempsIls arrivent tard, mais j’ai le temps de recharger tout mon matériel, de vider les cartes mémoires, de les charger dans deux disques durs externes… on est jamais trop prudent !
Ils apportent une quantité incroyable de nourriture, comme si j’étais une colonie à moi toute seule…. et que je n’avais rien mangé pendant ces semaines passées !!! Je reçois la clé pour le chalet No 26, un peu à l’étroit pour un couple et moi. On mange à l’intérieur, une petite pluie s’invite à l’heure du braai 😦
On… Ils se lèvent tard, on ne part que vers 10h !!! Je prête le 4×4 à Johan qui est ravi de conduire dans le parc
Samevloeeing est inondé, les Vanneau couronné doivent nager, ce qu’ils ont l’air d’apprécier ainsi que des Ouettes d’Egypte. On pique-nique à Auchterlonie… avec une nappe à la manière des Sud-Africains 😉On a la chance de trouver des Suricates, toujours agréable à voir dans le Kgalagadi On s’arrête vers le den des Hyènes, un Bateleur et un Martial Eagle, un Tawny, une Girafe camouflée. Un Ecureuil écrasé, des fleurs… Les nuages s’amoncellent, le braai se fera avec un parapluie 😀 Une fois de plus on mange à l’intérieur Ce matin à nouveau les réveils sont pénibles… Nous partons tard pour la Nossob Dry River Bed. On s’arrête vers la Chouette effraie qui n’est non plus pas bien réveillée, elle montre à peine le bout de son nez, après être resté un bon moment à voir jouer des jeunes Chacal à chabraque dans et autour d’un buisson. Ils ont apparemment trouvé une souris et la poursuivent ! Un Faucon lanier est détrempé, il n’a pas fière allure Quelqu’un a vu des Cheetahs le long du lit de la rivière, vers Leudrill, on ne les trouve pas. Faut dire que tous les esprits sont occupés par des Lions. A kij Kij, toujours rien, c’est pourtant un des meilleurs endroits pour les trouver. Je m’arrête à la petite rétention d’eau pour observer les Faucons qui chassent, cela n’intéresse que moi… hélas ! Une voiture nous fait des appels de phares, un Lion est couché légèrement en retrait de la route sur notre droite. Même sans les phares, nous ne pouvions pas le louper… une si grosse bête !!!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous avons décidé de boire un café… et de déjeuner à Melkvlei et je décide d’aller voir après le prochain tournant si…. si…. Oui, il y 4 Lionnes couchées dans le talus, à moitiés cachées dans les taillis. Elles souffrent de la chaleur, sont avachies , en plein soleil… comme tout bon Lion qui se respecte On trouve encore quelques rapaces, Milan d’Afrique, Bateleur des savanes, Buse rounoir/Faucon lanier ,Aigle ravisseur. Le mâle Lion baille et se déplace de quelques mètres. Cette fois il est presque invisible dans les hautes herbes.
Au retour un Bubale et un Sprinkbok. Une famille Autruches mène ses teenagers d’un côté et l’autre de la route. Un peu plus au sud se sont de tous petits Autruchons, gardés à l’ombre sous l’aile de papa De retour au camp, j’entends la Perlie, je vais voir dans l’arbre habituel… elle est là. Ils ont de la chance, ils ont vus deux sortes de hiboux pas si courant, ainsi qu’une Mésange cendrée avec son souper. Nous préparons le nôtre. Le vent est puissant et nous décidons de placer les voitures de façon à le contrer ! Deux Mangoustes jaunes nous tiennent compagni. Au menu rack d’agneau, champignons farcis, Pain à l’ail et du vin rosé Jour de retour à la civilisation !!! Je dois rendre la voiture à 16h à l’aéroport de Upington….
J’aimerais partir de TR avant midi, je n’aime pas cette longue route droite qui mène à Upington. Il faut remplir la voiture de façon à pouvoir la décharger facilement avant de la restituer à l’agence qui se trouve à l’aéroport.
On part tout de même pour notre dernier drive dans le parc… vers 9h30 et on va à nouveau déjeuner à Melkvlei, bien trop loin d’après moi, nous ne serons jamais à temps à l’agence de location de la voiture. En bonne Suissesse j’angoisse, je n’ai pas l’habitude de retards si importants !
On retourne vers la Chouette, qui ne se montre pas plus coopérative, un Steenbok pait de l’autre côté du lit de la rivière, pas courant de les trouver si près de TR. Le clou de la journée est sans doute un Bousier/Dung Beetle. Une première pour moi dans le parc A Leudrill à nouveau des Autruchons. Plus loin un Martial. Il est midi quand nous pique-niquons à Melkvlei, Sous les bancs un Ecureuil fouisseur fait des mimiques pour recevoir à manger !!! La Chouette effraie se montre un peu plus coopérative, petite victoire pour mes amis, 13h30… encore quelques fleurs… mais il est grand temps de retourner à TR pour prendre la route de la civilisation J’ai rendu la voiture à 17h30, sans avoir le temps de faire le plein, ni de la laver un peu, elle est dégueulasse… il n’y avait plus personne au bureau, j’ai dû mettre les clés dans une boite aux lettres 😛

à suivre… La Namibie… le rêve… enfin 😎